Accueil du site > Actualités > Afrique > Au Lesotho, 30% d’élues : c’est trop !

Au Lesotho, 30% d’élues : c’est trop !

lundi 28 février 2005, par Laurence

Au Lesotho, la loi votée par le gouvernement local, réservant 30% des circonscriptions aux femmes (sur 1272) aux prochaines élections locales, provoque l’indignation de l’opposition. "Il est clair que le BNP (principal parti d’opposition) est pour l’accès des femmes à la vie politique. Mais nous sommes opposés à la discrimination de genre."

Au Lesotho, la loi votée par le gouvernement local, réservant 30% des circonscriptions aux femmes (sur 1272) aux prochaines élections locales, provoque l’indignation de l’opposition. "Il est clair que le BNP (principal parti d’opposition) est pour l’accès des femmes à la vie politique. Mais nous sommes opposés à la discrimination de genre." L’opposition s’est engagée à poursuivre cette loi qu’elle juge anticonstitutionnelle et à ne présenter que des hommes dans les circonscriptions réservées. Cette loi, considérée comme une victoire par les groupes de femmes, est la conséquence des engagements régionaux et internationaux du Lesotho telle que la déclaration de 1997 de l’Afrique du Sud sur genre et développement.
Source : Mail & Guardian Online (Afrique du Sud)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0