Accueil du site > Forum Social Mondial 2005 > FSM - Portraits > Quelle place pour les handicapé-es ?

Quelle place pour les handicapé-es ?

lundi 31 janvier 2005, par Perline

Dans l’espace culturel du Forum on trouve, outre des débats et conférences, pêle-mêle, de la danse, de la musique, de la sculpture, des livres, des langages, de l’humour et, plus étonnant, les stands pour les enfants et ceux des groupes de femmes.Et parmi tout cela, un homme qui a répondu à son handicap par l’humour et le don.

Exposant dans l ’une des salles, Ricardo Ferraz propose ses dessins d’humour.

Privé de l’usage de ses jambes depuis l’âge de 5 ans, après avoir contracté la poliomyélite, il connaît depuis lors les préjugés et les obstacles quotidiens, et souvent insurmontables, qui sont le lot de tou-tes les handicapé-es.
Lorsqu’il renvoie un ballon à un enfant, il entend la mère dire à sa progéniture : "Ne t’approche pas, tu peux attraper une maladie."
Lorsqu’il veut s’informer, se cultiver, faire des démarches administratives même, il ne peut pas. Se déplacer, bouger sont des courses d’obstacles.

Les oublié-es du FSM


Tout a commencé à l’occasion de l’Année internationale des handicapés, déclarée comme telle par l’ONU, en 1981. Seul, sans connaissance ni de ses droits ni de l’existence même des autres handicapé-es de sa ville, Cachoeiro de Itapemirim (État de l’Espírito Santo), particulièrement impraticable, il découvrit que la ségrégation, l’ignorance et les préjugés étaient largement répandus, et que c’est l’ensemble des personnes handicapées qui le subissent tous les jours. Ricardo réagit en créant la première association de handicapé-es dans sa ville.
Assis, il choisit le dessin pour exprimer et faire connaître les difficultés des handicapé-es, le tout avec humour. La particularité de Ricardo est que, grâce à son association, il connaît tous les handicaps, leurs particularités et les ségrégations spécifiques qui leurs sont liées. Sourds, aveugles, en chaise roulante ou avec des cannes, nains, hommes, femmes (en particulier femmes enceintes), enfants, couples, et toutes difficultés liées à un handicap - il aborde le quotidien si proche de nous, que nous ne voulons pas voir.
Le FSM a beau en être à sa cinquième édition,les problèmes des handicapé-es ne sont traités que noyés dans le terme de "différence" et point de travail spécifique sur ce sujet.Quoi d’étonnant quand on voit que le Forum ne propose que quelques rares rampes d’accès pour les chaises roulantes, nulle part de traduction en langage des signes, moins encore de braille ?
Quant aux toilettes si propres, nombreuses et bien entretenues, on en trouve bien qui arborent le signe international des handicapé-es, mais ce ne sont ni plus ni moins que les mêmes que les autres, avec une barre sur le côté : une marche pour y accéder, largeur normale, pas de moyen de se déplacer de la chaise aux toilettes, bref, aucune possibilité d’accès pour les handicapé-es en chaise.
Les handicapé-es dans le Forum ne mériteraient-ils pas plutôt d’occuper une place privilégiée dans l’espace "Droits de l’Homme" ?

P.-S.

Perline - 30 janvier 2005

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0