Accueil du site > Forum Social Mondial 2005 > FSM - Enjeux > Pourquoi tant de jeunes au FSM ?

Pourquoi tant de jeunes au FSM ?

vendredi 28 janvier 2005, par sophiec

Toujours plus beaux/belles, toujours plus nombreux-ses, c’est la jeunesse altermondialiste. Très actifs-ves au sein du Forum Social Mondial de Porto Alegre 2005, on se demade tout de même quell est leur place : petites fourmis ouvrières ou bien futur-es leaders du mouvement. Quelques réflexions avant la visite du Camp où ils/elles ont planté leurs tentes.

Les rencontres altermondialites et tout particulièrement le FSM de Porto Alegre attirent des milliers de jeunes de tous horizons. Et tout le monde s’en réjouit. C’est vrai, on dit bien que la présence de jeunes est un signe de dynamisme, qu’ils sont la relève. Dans ce cas, je me demande bien pourquoi ils/elles ne sont pas plus visibles au sein des tables rondes. Alors, si relève il y a, comment va-t-on transmettre le flambeau du pouvoir si on ne leur donne pas plus le droit au chapitre ?

Jusqu’à preuve du contraire, pour qu’un mouvement s’inscrive dans une certaine continuité, il faut que cette jeunesse s’approprie réellement ce nouveau projet de société et pour cela, il ne faudrait plus la considérer comme une masse dynamisante mais un groupe de personnes qui ont (et c’est le cas) leur mot à dire. Première victime de ce forum ? Le mouvement féministe. En effet, une nouvelle génération de féministes est bien là et s’est fait entendre au cours du Feminist Dialog qui s’est tenu les 23, 24 et 25 janvier à Porto Alegre. Quant à savoit si le message est passé, l’avenir nous le dira.

Mais pour le moment on a toujours pas répondu à une des questions que je me pose : qu’attendent-ils/elles du Forum Social Mondial et comment perçoivent-ils/elles le (ou même plutôt les) mouvement(s) altermondialite(s) ? Certes c’est le moment où l’on est fier-e de montrer ce que peut faire notre association (oui rares sont ceux/celles qui n’ont pas une étiquette), rencontrer les partenaires... Et ensuite, on fait quoi ?

P.-S.

Sophie Caussanel - 26 janvier 2005

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0