Accueil du site > Dossiers > Sous dossiers > Syfia, un autre regard sur les pays du Sud

Médias

Syfia, un autre regard sur les pays du Sud

vendredi 31 mai 2002, par Dominique Foufelle

Syfia international constitue un réseau d’agences de presse francophones indépendantes, qui produisent et diffusent des informations sur des pays du Sud, en particulier du continent africain. Avec la particularité que celles-ci sont émises par des journalistes locaux, et donnent la parole aux femmes et aux hommes qui vivent la réalité de ces pays.

Qui sélectionne et traite l’immense majorité des informations sur les pays du Sud dans les médias occidentaux ? Des journalistes occidentaux, parfois correspondants, plus souvent envoyés spéciaux, dépêchés pour couvrir un événement. La notion d’événement est bien relative, et il semblerait que concernant les pays du Sud, une bonne catastrophe a les meilleures chances de se voir attribuer ce titre. Abreuvé de conflits et de disettes, le public des pays riches ignore à peu près tout des réalités quotidiennes, de la vie culturelle et du développement des pays du Sud. Quant à savoir quel regard portent leurs habitants sur les grandes questions d’actualité, c’est pratiquement impossible, à moins de consulter les presses locales. Comment, dans ces conditions, se faire une idée juste des enjeux Nord-Sud à l’heure de la mondialisation ?

Information et formation


Le lancement de Syfia en 1988 au sein de l’agence Periscoop est parti du constat de cet ethnocentrisme flagrant des médias occidentaux. Produire et diffuser des informations de terrain, qui portent un autre regard sur les pays du Sud, en est restée la vocation. Fonctionnant en association, le réseau est soutenu par l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF), sur des fonds principalement français, mais aussi suisses, canadiens et belges.
Marie-Agnès Leplaideur est responsable de l’Agence française IciLàBas Média, qui a succédé à Periscoop. Basée à Montpellier, elle assure la coordination rédactionnelle et administrative du réseau. " Au début, tout était centralisé à Montpellier, explique-t-elle. A partir de 1994, pour décentraliser le pouvoir, des bureaux ont été créés en Afrique. En 2000 a été créée Syfia international, l’association qui fédère ces agences. Les structures locales restent indépendantes ; elles facturent leurs prestations à Syfia. Chaque année, l’assemblée générale décide de la répartition du budget. " Syfia regroupe maintenant 9 agences de presse et 72 correspondants dans 35 pays, la plupart africains.
La progression du projet a été favorisée par la formation de journalistes du Sud. Syfia a à ce jour formé 150 journalistes, sur des thèmes tels le développement rural ou sur des techniques comme la méthodologie d’enquête ou le reportage de terrain. A leur tour, les journalistes Syfia forment des rédactions locales.

Circulation Sud-Nord : ça bouchonne !


IciLàBas est constituée en Scop (Société coopérative ouvrière de production) depuis novembre 2000. " Nous sommes cinq femmes, mais c’est par hasard ! s’amuse Marie-Agnès Leplaideur. En tant que coordinatrices, nous traitons à 90% avec des journalistes hommes. Et ça marche ! ". Favoriser la présence des femmes dans les médias du Sud est un axe d’action de Syfia. Evolution indispensable, à moins qu’on estime pouvoir se passer du point de vue de ces capitales actrices du développement, en particulier sur les sujets qui les concernent au premier chef : la santé, l’éducation, l’accès à la contraception et le sida, ou les dynamiques familiales.
L’agence assure aussi une partie de la diffusion des articles, lus par 150 000 à 400 000 personnes chacun. La circulation Sud-Sud fonctionne fort bien. La presse francophone y reçoit la production libre de droits. En Afrique, la signature Syfia est bien connue. Elle l’est aussi des organisations engagées dans le développement.
La diffusion dans la presse du Nord présente davantage de difficultés. Non que le prix demandé soit exorbitant. Non que la qualité de l’information soit contestée. Mais il n’entre pas dans les habitudes des quotidiens ou hebdomadaires nationaux de faire appel à des agences, encore moins locales. Pas question de remettre en question les privilèges des spécialistes maison. L’ouverture est meilleure dans les quotidiens régionaux qui n’ont, eux, pas de spécialistes.
L’argument, pas du tout usurpé, mis en avant par Marie-Agnès Leplaideur, est que Syfia propose un autre type d’informations, dont les médias occidentaux ne disposent pas. Ses interlocuteurs manifestent de l’intérêt, à titre personnel du moins. Mais quant à défendre avec succès en conférence de rédaction des sujets aussi peu prisé que le développement, ou la mondialisation vue du Sud…
Conséquence : les agences de Syfia ne pourraient survivre sans subventions. Le fonctionnement en réseau permet une représentation plus forte pour répondre aux appels d’offre, et un lobbying étendu.
Cette difficile réalité n’empêche pas IciLàBas d’ajouter une corde à son arc : travailler sur le sud présent au nord, à savoir les migrant-es. Par conséquent avec elles et eux, selon les principes de l’agence. Les échanges entre le Sud et le Nord est déjà un thème phare des articles produits par Syfia, et en ce qui concerne les relations humaines, on ne peut guère se passer des témoignages directs des migrant-es.

Plus d’infos : www.syfia.com
Le site web de Syfia offre l’accès à 1200 articles et reportages, dans leur texte intégral, ainsi qu’à un moteur de recherche par mots-clés. Il permet aussi d’écouter Fréquence Verte : Pour ceux qui n’ont pas accès à la presse écrite, Syfia produit un programme de radio mensuel. Fréquence Verte, qui concerne l’Afrique, est produit par le bureau de Syfia à Cotonou (Bénin), et diffusé auprès d’une centaine de radios sur le continent. Elle traite des thèmes qui concernent le quotidien des hommes et des femmes en Afrique : techniques agricoles, environnement, santé, éducation, planning familial, rôle des femmes, enfants, traditions orales, déforestation, etc. La parole est donnée en priorité aux acteurs eux-mêmes.

Contact : Marie-Agnès Leplaideur
IciLàBas media - Syfia International
20 rue du Carré du Roi - 34000 Montpellier –France
Tél. : 33 (0)4 67 52 98 12 - Fax : 33 (0)4 67 52 70 31
leplaideur.ilb@wanadoo.fr

P.-S.

Dominique Foufelle – décembre 2001

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0