Accueil du site > Actualités > Asie > Bien plus de Chinois que de Chinoises

Bien plus de Chinois que de Chinoises

vendredi 31 mai 2002, par Joëlle Palmieri

Une récente enquête nationale révèle que le taux d’avortements de fœtus femelles ne cesse d’augmenter depuis vingt ans en Chine. En moyenne, plus de 116 naissances de garçons contre 100 filles sont comptabilisées (le taux " naturel " étant évalué à 105/107), soit une augmentation de 5% par rapport au dernier recensement de 1990. Il y a même des régions où on compte la naissance de 135 garçons contre cent filles. Les autorités de Pékin considèrent que ces révélations constituent un réel " dommage social et économique pour la stabilité future du pays " et que cette situation encourage le commerce des femmes. Ce serait bien moins la politique de l’enfant unique désormais qui motiverait de tels comportements. En effet, compte-tenu de la politique libérale développée par le pays, le marché du travail offre des salaires bien plus élevés aux hommes qu’aux femmes, ce qui incite encore davantage les futures mères à avorter de fœtus femelles. Tant et si bien que quelques experts chinois estiment qu’on compte aujourd’hui 70 millions d’habitants males de plus que de femelles dans le pays.
Source : GSN

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0