Accueil du site > FSM 2004 > FSM - Sur le vif > Bug de traduction

Bug de traduction

lundi 19 janvier 2004, par Dominique Foufelle

Installé un peu rapidement, le système de traduction ne fonctionne pas tout à fait parfaitement. Le système ambitieux reste inopérant. Et, ce qui est plus grave, les langues de l’Inde sont moins bien traitées que l’anglais, le français et l’espagnol.

Dans les halls qui accueillent les grandes conférences, chaque chaise est équipée d’un système pour brancher un casque. Seul petit problème : ce joli système ne fonctionne pas toujours. Les Indiens avaient vu grand en prévoyant un système informatique capable d’enregistrer les conférences ; les différentes traductions et de répartir le son dans les casques. Mais comme l’explique une bénévole de Babels, Réseau international d’interprètes et de traducteurs volontaires, l’ingénieuse idée a été testée en direct du Forum social mondial… d’où de nombreux bugs et l’obligation d’improviser.
Lors d’une conférence sur les crimes commis par les entreprises, la traduction s’est faite à l’oral en petit groupe. Et là, une autre incohérence est apparue : alors que le Français est l’une des trois langues (avec l’espagnol et l’anglais ) traduite automatiquement pour toutes les grandes conférences ; nous étions deux Français à en avoir besoin... L’Hindi, la langue officielle de l’Inde, le Tamoul et le Marathi, des langues régionales ne bénéficient pas du même traitement, alors que les Indiens venus de toutes les régions de leurs grands pays, en auraient sûrement besoin en plus grand nombre.

P.-S.

Karine Portrait - 19 janvier 2004

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0