Accueil du site > Actualités > Amérique du nord > Les atteintes aux droits reproductifs par l’administration Bush ressenties (...)

Les atteintes aux droits reproductifs par l’administration Bush ressenties en Asie

dimanche 30 novembre 2003, par Emmanuelle Piron

En Asie, les avortements sauvages causent 12% des décès liés à la maternité, emportant la vie de 38 000 femmes chaque année, selon l’OMS. Deux récentes conférences en Malaisie et en Thailande, ont souligné que les dégâts de l’avortement sauvage ont atteint de telles proportions que les autorités doivent s’attaquer au problème. Avec une volonté politique et l’engagement des dirigeants, des praticiens et des femmes elles-mêmes, le désastre peut être évité. L’avortement sauvage est en effet beaucoup plus facile à endiguer que toute autre cause de décès lié à la maternité. Malheureusement, les politiques pro-life de Bush, en interdisant les établissement recevant des fonds de développement des Etats-Unis de pratiquer l’avortement et d’informer les patients sur l’avortement, entraînent partout dans le monde des réductions de budget, de matériel et de personnel et au final des fermetures en chaîne de cliniques. Ce qui laisse des femmes, des enfants et des familles entières en dehors de tout accès a des services de santé vitaux.
Source : women’s e-news (Etats-Unis)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0