Accueil du site > Actualités > Asie > Pas de pépettes pour l’oléoduc

Pas de pépettes pour l’oléoduc

dimanche 30 novembre 2003, par Véronique

Sous la pression d’organisations d’au moins 14 pays, le CA de la Banque Mondiale a cédé et ajourné le prêt destiné à l’oléoduc Baku-Tbilissi-Ceyhan, malgré un rapport très favorable de la Société Financière Internationale. Celui-ci approuve en effet le financement du projet à 70 % par la Banque Mondiale. Or, des ONG y relèvent de graves omissions : influence du projet sur les droits humains dans la région, légalité des contrats, guérilla kurde non mentionnée. De même, elles dénoncent le silence du rapport sur la situation politique : détournements de fonds humanitaires en Turquie, fraudes électorales en Azerbaïdjan, violations potentielles du droit international par le projet. La SFI prétend que ce report résulte d’un problème de calendrier au sein du CA, qui ne dispose que des informations délivrées par ce rapport.
Plus d’info : http//www.amisdelaterre.org

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0