Accueil du site > Actualités > International > Un coup de main pour les mères travailleuses

Un coup de main pour les mères travailleuses

dimanche 30 novembre 2003, par Elsa Boulet

Pour bien des mères japonaises, irlandaises et autrichiennes, élever des enfants et exercer un emploi sont deux activités qui s’excluent mutuellement, c’est la conclusion d’une étude de l’OCDE. Le rapport de cette étude montre comment la fiscalité, les prestations versées par l’Etat, les politiques en matière de garde d’enfants et d’emploi influent sur la décision de fonder une famille. Au Japon, près de 70 % des femmes cessent de travailler dès qu’elles sont mères de famille. Comparée à d’autres pays de l’OCDE, l’Autriche accorde des aides sensiblement plus généreuses aux familles dont l’un des parents se consacre à plein temps à élever ses enfants. Nombreuses sont donc les mères qui cessent de travailler pendant de longues périodes et qui ont du mal à reprendre ultérieurement leur activité professionnelle. L’Irlande connaît une pénurie de modes de garde à un prix abordable. Pour accroître les possibilités de travailler des mères, les pouvoirs publics vont devoir investir davantage dans la garde d’enfants.
Intégralité du communiqué

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0