Accueil du site > Actualités > Afrique > Le planning familial en voie de disparition au Kenya

Le planning familial en voie de disparition au Kenya

dimanche 30 novembre 2003, par Laurence

En décidant de ne plus soutenir les associations militant pour l’avortement ou prodiguant des soins aux femmes qui souffrent des suites d’un avortement, l’administration Bush a condamné quinze cliniques à la fermeture au Kenya. A Nairobi, le planning familial s’est transformé en centre exclusivement dédié à la lutte contre le sida. Selon un rapport de l’ONU, 78000 femmes meurent par an en avortant dans de mauvaises conditions et 44% de ces femmes sont africaines. Au Kenya, 30% des morts maternelles sont dues à des avortements mal pratiqués. Et pendant ce temps, des groupes "pro-life" venus des Etats-Unis commencent à voir le jour.
Sources : courrierinternational.com et womensenews.org

P.-S.

03/11/03

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0