Accueil du site > Actualités > Europe > Une héroïne de la résistance nous a quitté-es

Une héroïne de la résistance nous a quitté-es

vendredi 31 mai 2002, par Josefina Gamboa

Le symbole allemand de lutte contre l’intolérance, la répression et l’exclusion s’est éteint le 30 avril 2002. Charlotte von Mahlsdorf, 74 ans, célébrissime travesti outre-Rhin, a toujours mené une résistance acharnée mais pacifique face au nazisme, au régime communiste, jusqu’aux skinheads après la chute du mur de Berlin. Seul acte violent dans sa lutte anti-nazie : assassinat de son père, fervent admirateur d’un certain Adolf. Refus de prendre les armes pour se battre contre des innocents, fuites, arrestations, harcèlement furent son lot quotidien. Elle prêta son concours sans relâche et son soutien clandestin au "comité d’intérêt homosexuel" en accueillant leurs réunions illicites chez elle, comité interdit, censuré et pourchassé par le régime communiste de l’ex RDA. Elle a prôné durant toute sa vie la tolérance, l’ouverture d’esprit et l’humanité, ce qui lui valu en 1992, après la réunification de l’Allemagne, d’être décorée de la croix de l’ordre du mérite (légion d’honneur allemande) et de se voir arroger le titre de "la femme la plus courageuse d’Allemagne". Charlotte se vit dédier un film en 1992, "Je suis ma propre femme", issue de son roman autobiographique du même nom, du réalisateur Rosa von Praunheim. La communauté gay et lesbienne allemande est en deuil, mais aussi tou-tes ceux et celles qui résistent et qui luttent pour un monde plus juste.
Pour plus de renseignements : 01.53.17.05.27 ou mail caritig@caritig.org

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0