Accueil du site > Forum Social Européen 2003 > Mercredi 12 novembre 2003

Mercredi 12 novembre 2003

jeudi 13 novembre 2003, par Dominique Foufelle

Rien que des femmes à la tribune, environ 2500 (et quelques hommes, tout de même) sous le grand chapiteau du parc de la Bergère à Bobigny qui abritait les deux plénières de l’Assemblée européenne des femmes, c’était une vision plutôt réjouissante, même si... Il pleuvait, avez-vous peut-être déjà entendu dire. Et beaucoup jugèrent les ateliers décourageants de statisme. Il y a encore tant à faire pour créer les puissants réseaux dont nous avons besoin pour imposer nos vues ! Si ces grands rassemblements nous y aident, c’est avant tout par les rencontres qu’ils favorisent.

Impression partagée par la majorité des participantes à la couverture médias des Pénélopes, invitées d’Europe de l’Est comprises : les ateliers manquaient de réels débats. Il y avait, certes, des témoignages émouvants, des paroles fortes, mais une certaine tendance à la redondance. Quant à la plénière, en guise de débat, des femmes se succédèrent à la fin de la clôture pour délivrer, durant 2’ chrono, leurs messages. De la tribune, on nous défendait de manifester bruyamment tout esprit partisan sur les questions qui fâchent - comme la prostitution...
Le constat dressé fut bien sûr terrible : des régressions ou des menaces sur les droits génésiques en Europe ; un monde ravagé par les guerres où les appels et les luttes des (nombreuses) pacifistes ne sont pas entendus ; des violences en recrudescence ; un marché du sexe florissant qui traite ses victimes comme du bétail ; le retour en force d’une "morale" patriarcale justifié par celui des "traditions" ; les droits des migrantes totalement bafoués...
Et ce à la veille d’un Forum non exempt d’ambiguités : si les méfaits de l’extrême-droite y seront dénoncés, le fondamentaliste Tariq Ramadan y siègera en plénière.
Comme Gisèle Halimi et une Polonaise le rappelèrent tour à tour lors de la marche : nulle ne peut jamais considérer les droits comme acquis. Alors, vigilance !

P.-S.

Dominique Foufelle

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0