Accueil du site > Pratique > Actions > Lutter contre la pollution due aux produits d’hygiène féminine

Lutter contre la pollution due aux produits d’hygiène féminine

vendredi 31 octobre 2003, par Véronique

Les tampons hygiéniques sont non recyclables : chaque femme en utilise environ 10000 dans sa vie. Ils représentent donc une source de pollution et de dépenses importante. Une alternative existe : la coupe menstruelle, en silicone ou caoutchouc naturel, qui se place comme un diaphragme, se vide et se réutilise autant de fois qu’on le souhaite durant 10 ans ! Et ce système très simple existe depuis les années 30 ! Mais on a orienté les femmes vers les tampons, d’abord par pudeur (pour éviter les manipulations trop intimes), ensuite par recherche du profit. Ce produit réutilisable représente un grand manque à gagner pour le marché, et aujourd’hui, il réapparaît !
Source : Shangri-la-la-printemps 2003

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0