Accueil du site > Actualités > International > Au nom du père, du fil et du saint-pénis

Au nom du père, du fil et du saint-pénis

, par Dominique Foufelle

Le Vatican a appelé à un Sommet des cardinaux américains, pour discuter des abus sexuels sur mineur-es commis par des membres du clergé. Excellente initiative – sauf que le débat se bornait aux exactions récemment révélées aux Etats-Unis. On peut donc craindre qu’il ne s’agisse que d’une réaction au scandale, pas d’une réelle volonté de traiter dans sa globalité un problème qui dépasse largement les frontières américaines. Des abus ont déjà été dénoncés dans de nombreux pays "développés ". Là où l’Eglise dispose d’un fort pouvoir, comme au Mexique, elle en use pour étouffer les protestations. De nombreux pays du globe ne fournissent pas de rapport sur le sujet, mais cela n’indique en rien qu’ils ne sont pas concernés. L’Eglise catholique se décidera-t-elle à faire son examen de conscience, ou se contentera-t-elle de tenter de sauver sa réputation ? Quand on sait que le Vatican avait été informé depuis 1979 des agissements du prêtre Paul Shanley, coupable d’avoir violé et molesté au moins 26 enfants, sans exiger d’autres sanctions que son déplacement d’un diocèse à un autre, on peut avoir des doutes.
Source : Feminist Majority Foundation

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0