Accueil du site > Actualités > Amérique du nord > Melting pot de la discrimination à New York

Melting pot de la discrimination à New York

lundi 31 mars 2003, par Emmanuelle Piron

Un récent rapport sur les fléaux sociaux de la ville de New-York montre que les femmes de couleur sont les plus affectées par la violence, la mortalité et la précarité. Représentant 64% de la population féminine de N.Y.C, les femmes de couleur new-yorkaises accusent Les taux les plus élevés de mortalité féminine, noires et portoricaines en tête avec 80% des décès dûs au Sida et 65% des décès dûs au diabète en 2000. 20% des femmes asiatiques à 34% des hispaniques vivent dans la pauvreté. Les femmes de couleur sont aussi les premières victimes de la violence et de la prostitution, noires en tête. La corrélation avec les écarts d’accès et de réussite aux études ne fait pas de pli : 8% seulement pour les femmes hispaniques et 17% des noires contre 65% des blanches et suivi et réussi leurs études. Le rapport pointe les graves défaillances de la politique sociale de la ville, dont les conséquences se répercutent sur les enfants, les foyers et la santé des communautés.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0