Accueil du site > Pratique > Actions > Suisse : Femme immigrée, femme engagée

Suisse : Femme immigrée, femme engagée

vendredi 7 mars 2003, par Josefina Gamboa

Le Prix Femme exilée-femme engagée va être décerné pour la deuxième fois à Genève, ce 8 mars 2003. Cette année 16 candidates, domiciliées en Suisse française, ont été sélectionnées. Engagées dans leur pays, elles ont dû s’expatrier, le plus souvent à cause des persécutions encourues à cause de leur engagement. En Suisse, elles ont courageusement surmonté les difficultés de la langue et de l’exil, et se sont engagées dans leur pays d’accueil pour défendre la solidarité humaine. Elles viennent de Colombie, d’Irak, d’Iran, des Philippines, de Bulgarie, d’Erythrée, etc et se sont elles les vrai modèles de courage et de dignité des femmes. La tâche du jury était fort difficile. Finalement deux femmes vont se partager le Prix : Marie-Lourdes Desardouin, née en Haïti, infirmière, qui s’est exilée pour aider financièrement sa famille. Dans les hôpitaux suisses, elle a découvert le racisme et la discrimination, pour résister elle a puisé son énergie dans les valeurs spirituelles léguées par ses parents, dans l’étude et dans la poésie. Actuellement, elle prépare un CD de ses propres chansons qu’elle vendra au profit d’un centre de soins et d’une école dans son village natal et elle anime une asociation de jeunes voulant lutter contre le racisme. La deuxième, Emilienne Mukarusagara, née au Rwanda est une victime du génocide qui se bat pour une réhabilitation de l’humain. Enseignante à Genève, elle dirige l’association Mémoire et justice et aide les jeunes qui ont survécu aux massacres à retrouver leurs repères et un sens à leur vie. Elle a milité pour la création d’un "Jardin des Disparus" international, regroupant la mémoire des disparus dans le monde.
Le thème des manifestations du 8 mars en Suisse est celui de la solidarité avec les femmes migrantes, notamment les clandestines, appelées aussi les sans-papières. Pour plus de renseignements

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0