Accueil du site > Pratique > Pétitions en ligne > Éthiopie : licence officielle d’enlèvement et de viol

Éthiopie : licence officielle d’enlèvement et de viol

, par Joëlle Palmieri

Dans certaines régions d’Ethiopie, l’enlèvement constitue une vieille pratique pour épouser une femme de force. Un groupe d’hommes fait l’enlèvement, celui qui veut l’épouser la viole, demandant ensuite à sa famille de consentir le mariage. La famille accepte souvent, car une fille qui a perdu sa virginité ne serait plus socialement acceptable pour être épousé. La pression sociale et culturelle, de même que les menaces de la part du ravisseur, finissent par entraîner le " consentement ". Cependant, l’enlèvement et le viol sont des crimes punis par la loi éthiopienne. Mais, si un mariage en résulte, le ravisseur ne sera pas puni ! Cette procédure est complètement incohérente avec les conventions internationales dont l’Ethiopie est signataire, ainsi qu’avec sa propre constitution nationale. À présent, une jeune fille de 14 ans, Woineshet Zebene Negash, vient d’échapper de son ravisseur, Aberew Jemma Negussie, qui possède néanmoins un extrait d’acte de mariage, grâce auquel il pourrait forcer le mariage et échapper à toute sanction juridique pour enlèvement et viol. Égalité Maintenant incite à écrire aux autorités éthiopiennes en les exhortant à mettre fin à la pratique d’exempter les auteurs d’enlèvement et de viol de la responsabilité criminelle en cas de mariage.
Envoyez vos courriers à :
S.E. le premier Ministre Meles Zenawi
Département du Premier Ministre
BP 1030
Addis-Ababa, Ethiopie
Fax +251-1-55-20-20

L’Honorable Haraka Haroye
Ministre de la Justice
Ministère de la Justice
BP 1370
Addis-Ababa, Ethiopie
Fax +251-1-51-77-75

Envoyer des copies des réponses reçues à
Egalité Maintenant
BP 2018 KNH, Nairobi, Kenya
Ou bien POBox 20646, Columbus Circle Station, New York, NY 10023 USA

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0