Accueil du site > Actualités > Europe > Violence et masculinisation des rues dans les cités françaises

Violence et masculinisation des rues dans les cités françaises

samedi 30 novembre 2002, par Manue

Quartiers difficiles. Tournantes. Ces sujets ont fait les Unes des journaux français ces derniers temps. Mais quid des raisons véritables de cette banalisation de la violence ?

Au moins trois articles ont été publiés dans le Monde fin octobre 2002 suite à la mort tragique de Sohanne, 17 ans, brûlée vive à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) par un garçon avec qui elle s’était querellée. "Pour les garçons, celle qui fume dans la rue ou qui n’est plus vierge, c’est une pute" ; Un témoignage sur "l’enfer des tournantes" dédié aux "frangines de galère" ; et La condition des jeunes filles s’est dégradée dans les quartiers difficiles, tels sont les titres des articles, qui, de témoignages à chaud en interviews dans les milieux associatifs, tentent d’analyser le phénomène de « masculinisation » galopante des rues, des écoles et des foyers. La ghettoisation des cités, mais aussi la crise économique, qui empêche, aux femmes plus particulièrement, d’accéder à des contrats de travail à durée indéterminée et par conséquent à des logements indépendants, sont les explications proposées au retour en force exacerbé des traditions patriarcales dans les quartiers difficiles.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0