Accueil du site > Actualités > Europe > Nos esprits sont-ils à vendre à l’Est comme à l’Ouest ?

Forum Social Européen

Nos esprits sont-ils à vendre à l’Est comme à l’Ouest ?

mardi 12 novembre 2002, par Martine Paulet, Pénélopes

Les alternatives au néolibéralisme dans l’Europe centrale et orientale... Le thème phare de ce Fse semble prometteur ! Las, le chapiteau glacial, accueillant un public nombreux, ressemble plutôt à un vaste marché de promotion d’une pensée unique en guerre contre la pensée dominante du moment, le néolibéralisme. Bref, un marché tout ce qu’il y a de plus classique avec des stands de produits à vendre, des tribuns virulents ou des drapeaux arborés fièrement par... des hommes à l’air imbu de leur appartenance.
Appartenance à quoi exactement ? Le flou reste artistique, le fait de provenir de l’ex-bloc de l’Est devant apparemment suffire à une foule occidentale en révolte et en quête de modèle alternatif. Au programme, trotskisme, socialisme et anarchisme, à la manière Politburo. Pourquoi veut-on absolument nous imposer une vision du monde uniforme et dogmatique ? Pourquoi s’acharner à opposer une économie à une autre, à diviser les populations, sans tenir compte de la diversité qui existe partout en Europe ? Comme si les initiatives des mouvements sociaux étaient inutiles, comme si les alternatives économiques portées par les femmes devaient rester invisibles, comme si les demandes des populations pour une citoyenneté participative ne comptaient pas.
Un signe qui ne trompe pas cependant, la salle s’est désemplie progressivement au cours des débats. Pour respirer l’air frais de Florence et savourer le retour à la liberté de pensée ? Les organisateurs s’en sont-ils rendus compte ? Le souhaitent-ils au fait, prisonniers qu’ils sont de leur vérité ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0